Incroyable, un taux de 1.50% pour un emprunt sur 15 ans

La situation n’a jamais été aussi favorable, les consommateurs doivent se presser pour acheter un appartement ou une maison, car le contexte pourrait changer dans les prochains mois. Pour l’instant, la baisse des taux continue.

Empruntez sur 15 ans pour avoir le meilleur taux

Trois pourcentages sont à partager, car ils illustrent parfaitement cette chute. Si vous optez pour un crédit sur 25 ans, vous aurez l’occasion de jouir d’un taux de 2% contre 1.70% pour 20 ans et 1.50% pour 15 ans. Si on se penche dans les statistiques de 2012, elles sont respectivement de 4.25, 3.85 et 3.45%. Par conséquent, 2016 est sans doute la meilleure année pour investir dans le secteur de l’immobilier. Cette situation peut concerner les foyers qui ont la volonté de déménager, mais les investisseurs sont aussi intéressés par ce contexte surtout lorsque l’on pense aux dispositifs de défiscalisation.

Les banques affichent 1.50% pour le mois de Septembre

Certaines acquisitions sont attractives puisqu’elles vous donnent accès à une réduction d’impôt. Par exemple, les adeptes de ces concepts ont tendance à se pencher sur la Loi Pinel qui est venue remplacer la Loi Duflot en proposant divers atouts appréciables. Sachez également qu’il existe une version pour la France métropolitaine et une autre pour les DOM-TOM. Ces derniers affichent d’ailleurs un pourcentage beaucoup plus élevé. Cela permet de jouir d’un avantage fiscal plus conséquent.

Il est donc idéal de procéder à l’achat d’un appartement ou d’une maison grâce à des taux qui ne cessent de baisser depuis le début de l’année. Il suffit parfois de quelques semaines pour perdre plusieurs points. Entre les mois d’Août et Septembre, les pourcentages sont passés de 1.70 à 1.50%, cela illustre parfaitement cette chute fulgurante qui frappe de plein fouet le secteur du prêt.

Une simulation s’impose pour concrétiser votre projet

Une demande de crédit est donc intéressante au vu de la situation. Par rapport aux années passées, le coût aura tendance à diminuer, vous pourriez ainsi réaliser de belles économies. Si vous n’avez pas l’intention de débourser un centime supplémentaire, vous aurez même l’occasion d’obtenir une maison ou un appartement avec une superficie plus importante. Cette baisse des taux impacte votre portefeuille, et votre confort puisqu’il sera largement amélioré. Une chance pour toute la famille, car il est possible de gagner une chambre.

Les avantages et les inconvénients de la vente à réméré

Posted on 29 août 2016 by in vente

La vente à réméré citée à l’article 1659 et suivant du Code Civil est un type d’acte de vente qui présente quelques avantages à ceux qui soumettent leur bien à la vente. Toutefois, elle peut présenter des inconvénients selon la présentation du cas.

Les avantages de la vente à réméré

Tout d’abord, le mot réméré trouve son origine du latin redimere qui signifie racheter. La vente à réméré se définit donc comme la possibilité au vendeur de racheter son bien. Selon l’article 1659 et suivant du Code Civil et je cite : « La faculté de rachat ou de réméré est un pacte par lequel le vendeur se réserve de reprendre la chose vendue, moyennant la restitution du prix principal et le remboursement dont il est parlé à l’article 1673 », ce type d’acte de vente offre la possibilité au vendeur de revenir sur sa décision de vente et de reprendre possession de son bien. Il dispose à ce faire de six mois à cinq ans.

Généralement, ce type de contrat de vente nous sauve la mise en cas de surendettement ou lorsqu’on ne dispose plus d’aucun moyen pour payer ses dettes. Prenons un exemple précis d’une personne qui souhaite vendre sa maison à réméré à une tierce personne. Les deux entités se mettent alors d’accord sur la durée du contrat au bout duquel, si aucun rachat n’a été fait, la maison devient définitivement la propriété de l’acheteur. Si au contraire le vendeur se manifeste et souhaite reprendre son bien, celui qui a acheté la maison peut augmenter le prix du rachat puisque le bien a pris de la valeur au fil des années. Ce prix peut également inclure le coût des travaux qui ont pu être effectués dans la maison.

Les inconvénients de la vente à réméré

Le plus grand inconvénient à la vente à réméré est l’incapacité du propriétaire à racheter son bien au bout de l’échéance. Il perdra alors définitivement sa maison. Avant d’opter pour cette solution de dernier recours, le propriétaire de la maison doit faire une étude préalable de la situation. Autrement dit, il est important pour lui d’avoir une garantie sur le fait qu’il est dans la capacité de racheter sa maison. Avoir un revenu fixe est donc de rigueur tout comme le fait que ce revenu peut couvrir d’autres dépenses fixes comme l’indemnité d’occupation. Avant de prendre une décision, il est très important de prendre rendez-vous avec un notaire pour qu’il vous explique bien le fonctionnement de ce type de contrat de vente. Cela est nécessaire pour avoir les idées claires sur dans quoi l’on s’embarque.

Articles complémentaires :

Les différents types d’assurance dans l’immobilier

Les différents types d’assurance dans l’immobilier

L’assurance dans l’immobilier, les points à retenir

Le domaine de l’immobilier présente différentes sortes d’assurances prévues pour préserver chaque acteur de l’habitation. Aussi, propriétaire, locataires et acheteurs peuvent en contracter. Tentons d’élucider la question sur les différentes sortes d’assurance habitation.

Que prévoit l’assurance habitation ?

Tout d’abord, l’assurance habitation est un contrat qui stipule la protection de tous les biens de l’acquéreur qu’ils soient meubles ou immeubles. Cette assurance prévoit également le contractant à assurer sa responsabilité civile. Autrement dit, il est responsable de la prise en charge des dommages qu’il cause à un tiers. Toutefois, la garantie responsabilité civile ne prend pas effet dans le cas ou l’assuré cause volontairement du tors à sa personne ou à autrui par exemple.

L’assurance propriétaire occupant est un type de contrat applicable pour le propriétaire. Elle couvre le bâtiment, la dépendance et les meubles, les frais supplémentaires utiles jusqu’à ce que le logement soit de nouveau habitable et la responsabilité civile. La contraction de ce type d’assurance n’est pas obligatoire si le propriétaire occupe son logement, cependant, elle le devient s’il met l’habitation en location. D’autre part, pour le locataire, il existe différentes sortes d’assurance comme celle des risques locatifs qui couvrent les incendies, les explosions et les dégâts des eaux. Pour encore plus de protection, les locataires peuvent se souscrire à l’assurance Recours des voisins et des tiers pour se protéger des dommages causés à autrui. Enfin, ils peuvent recourir à l’assurance complémentaire multirisque pour obtenir la protection de leurs biens.

Pour les logements en colocation, il y a ce qu’on appelle contrat unique et contrat individuel. La première possibilité couvre tous les locataires qui voient chacun leur nom inscrit sur un même contrat. D’autre part, la deuxième option est une sorte d’assurance individuelle. En outre, un autre type d’assurance est prévue par la garantie financière d’achèvement.

Et concernant la garantie financière d’achèvement

La garantie financière d’achèvement est une caution financière à payer par le promoteur immobilier afin de garantir l’achèvement de la construction en cas de rachat. Autrement dit, il s’agit d’une sorte d’engagement que le vendeur prend en charge pour assurer l’acquéreur qui achète un meuble en cours de construction de l’achèvement de ce dernier. L’on peut également appeler cela, une promesse de caution externe. Cette forme d’assurance protège également la banque. Cette réglementation prend une autre forme lorsque le financement de la construction a été réalisé à 75 % par fonds propres. Dans ce cas, l’on parle de Garantie intrinsèque.

Vous avez une question sur les types d’assurance en immobilier ? Posez là ci-dessous 😉

Le marché de l’immobilier à La Baule est particulièrement attractif

Certaines zones en France sont intéressantes et séduisantes. Il n’est pas rare de constater un déménagement après les vacances. Les touristes décident de poser leurs valises dans cette ville qu’ils ont pu découvrir pendant leurs congés.

Une station balnéaire qui ne cesse d’attirer les acquéreurs

L’achat d’un appartement demande une réflexion extrêmement poussée, car il ne faut pas agir dans la précipitation. Cette dernière est généralement la source de nombreux problèmes surtout dans le secteur de l’immobilier. Il est donc impératif de se focaliser sur l’environnement, s’il est séduisant, il aura de grandes chances d’attirer des clients. Que ce soit pour une revente afin de jouir d'une belle plus-value ou d'un investissement locatif, le lieu est primordial. Du côté de La Baule, cette séduction semble opérer, car le marché est dynamique. Il est important de noter que la station balnéaire a l’occasion d’accueillir près de 150 000 personnes au cours de la saison estivale.

Une maison prisée sera vendue pratiquement 650 000 euros

Par conséquent, elle a tendance à attirer deux fois plus de personnes au cours de ces deux mois. C’est sans doute pour cette raison que le succès est aussi important. Les investisseurs regardent donc plusieurs zones, certains ont la particularité d’être très prisés. C’est le cas pour l’Esplanade, les Oiseaux ou encore la place du marché. Cette station balnéaire abrite un très ancien quartier historique, il est largement plébiscité par les acquéreurs et les touristes. Cela a une répercussion positive sur le prix du m², mais les personnes intéressantes devront débourser une certaine somme d’argent.

Pour les maisons, il sera primordial de payer plus de 3300 euros pour le m² contre 4500 euros pour les appartements. Pour les habitations les plus recherchées, il sera même nécessaire de régler une facture de 650 000 euros. Cette dernière sera au rendez-vous pour une demande concernant un logement proche de la mer et du marché.

Le secteur a repris des couleurs depuis une poignée de mois

Pourtant, la Baule n’était pas si attractive il y a quelques années. À la fin 2013, les prix avaient tendance à baisser à cause d’une chute de la demande. Depuis plusieurs mois, la courbe s’est inversée, car elle a fortement augmenté. Par conséquent, les agences sont en mesure d’écouler plus facilement les biens immobiliers et il ne semble pas y avoir de préférences. Les acquéreurs succombent aussi bien aux charmes d’un simple studio qu’à la particularité d’une maison familiale et confortable.

Les meilleures pratiques de vente de biens immobiliers

Techniques de vente dans l'immobilier

Les meilleures pratiques de vente de biens immobiliers

Dans un contexte de crise économique, les biens immobiliers de toutes sortes ne sont pas faciles à vendre. Alors chacun à sa méthode de vente pour convaincre un potentiel client d’investir dans la pierre malgré de nombreuses réticences. En effet, la baisse du pouvoir d’achat des ménages, les difficultés financières, la réticence des banques à accorder des crédits, l’importance des taux d’intérêts rendent tout investissement dans la pierre périlleux. Afin d’y palier, les agents immobiliers ont recours à de nombreuses méthodes de vente commerciales, toutes plus incitatives et persuasives les unes que les autres. D’ailleurs la majorité des transactions immobilières est réalisée par les agences immobilières, à hauteur de 68 %. Petit tour d’horizon de ce qu’il y a dans leur hotte (l’express).

Première méthode: trouver le juste prix et vendre rapidement le bien immobilier

Le prix est bien sûr le critère principal d’achat d’un bien immobilier. Alors dans un contexte de récession et de crise des marchés, il est essentiel pour les vendeurs de viser le prix réel du bien au vu de la situation économique, plutôt que de vouloir vendre à un prix supérieur à celui du marché.  En effet, un prix supérieur de 10 %, entraîne le risque de n’avoir aucune visite du bien immobilier. Egalement, plutôt que de laisser mijoter les acheteurs, donner l’opportunité le plus rapidement possible de la saisir. Enfin, pour l’estimation du prix, il faut avoir recours aux experts, mais également faire votre propre étude de marché. Cela vous permettra d’avoir de bonnes surprises.

Deuxième méthode: le bouche-à-oreille

Le bouche-à-oreille est encore la valeur la plus sûre pour vendre son bien et prendre la température. Il garantit une publicité importante auprès du public, vous permettant de contact en contact de faire passer le message de cette superbe villa à vendre, de ce nouveau loft ou duplex en vente, ou encore de ce complexe immobilier qui permettrait d’aménager de nouveaux bureaux.

Troisième étape: préparez la visite

La visite du bien immobilier peut être un rêve ou un cauchemar. Alors pour vendre le bien immobilier, mettez toutes les chances de votre côté. Désencombrez vos pièces: en enlevant les meubles encombrants et imposants, vous permettrez à votre visite de se faire une idée de la taille des pièces. Supprimez également le caractère personnel de votre demeure en enlevant tous les souvenirs personnels qui pourraient mettre un acheteur potentiel mal-à-l’aise. Enfin, rénovez et soignez le bien immobilier à vendre afin de donner une impression impeccable. Le visiteur sera impressionné et moins enclin à discuter du prix.

Vendre un bien immobilier avec CAP SONCAS !

La vente d’un bien immobilier résulte d’une combinaison de plusieurs facteurs ! Et autant dire que parfois, cela se joue à peu de choses…

Selon mon expérience en la matière, il y a un élément prépondérant parmi tous ces facteurs : la communication avec l’acheteur

Pour ce faire par exemple vous pouvez faire passer vos arguments et convaincre avec la méthode CAP SONCAS, il faut avant tout savoir écouter l’acheteur et l’encourager à parler… cela nécessite des qualités de communicants couplées à celles de vendeur.

Plutôt que de simplement présenter son ou ses biens à la vente, mieux vaut poser des questions, et les bonnes pour identifier précisément ce qui va faire vibrer l’acheteur et comment il se projette… quel type de biens serait en mesure de le faire signer tout de suite ?

Vous avez déjà du entendre parler du SONCAS : Sécurité, Orgueil, Nouveauté, Confort, Argent, Sympathie ?

Eh bien en réalité, cet acronyme assez basique est tellement puissant qu’il en est étonnant !

Le fait d’identifier, à travers une série de questions mûrement réfléchie, les préférences de son acheteur, cela permet tout simplement d’adapter son discours, sa présentation, de choisir les biens à faire visiter, et les arguments que l’on mettra en avant durant la visite.

C’est tout simplement une clé de décryptage de ses clients, qui permet lorsque l’on y réfléchit en amont, de bien se préparer avant chaque entretien client, chaque visite commerciale.

C’est simple et facile à mettre en place avec la méthode dont je vous ai parlé, le CAP SONCAS, et cela permet de trouver plus de résonance chez le client.

En fait, c’est simple un acheteur aime qu’on s’intéresse à lui, qu’on lui parle de lui de sa famille, qu’on le projette après l’acquisition, que l’on prenne le temps de lui expliquer en quoi ce qu’on lui propose correspond véritablement à ce dont il a besoin…

Intéressez-vous sincèrement à lui, à ses priorités, ses critères de décision… devenez son confident, son ami, son conseiller, et vous vendrez facilement vos biens immobiliers !

Telle est la clé du succès dans ce business…

Alors que bien des agents immobiliers sont concentrés sur leurs commissions, la gestion de leur temps et un bon nombre de paramètres externes, il convient de faire exactement l’inverse : se concentrer sur l’acheteur pour trouver les éléments qui sauront le convaincre d’acheter !

Cela peut paraître simpliste, cependant comprenez bien que si je prends le temps d’écrire un billet sur le sujet, c’est que ce n’est pas si évident que ça dans la pratique pour une bonne partie des agents que j’ai eu à former tout au long de ma carrière…

N’hésitez pas à me laisser vos impressions et vos réactions dans les commentaires !

Bienvenue sur Courrier Picard Immo !

Bonjour, je m’appelle Bob et je suis ravi de vous accueillir sur mon blog !

Sur ce Blog, nous allons parler investissement et business

Qu’il s’agisse d’investissements immobiliers, bourse, business internet ou traditionnel, nous allons essayer de vous aider en partageant avec vous nos meilleurs conseils.

Nous aborderons également un peu de développement personnel, bien que pour certains cela n’ait rien à voir. En réalité, c’est en travaillant également sur soi que l’on arrive à performer dans les affaires…

Car dans tout type d’affaire, il faut savoir convaincre. Et bien avant vos idées ou vos produits, c’est vous que le banquier, le client ou le partenaire achète. Savoir se vendre est donc crucial en matière de business 😉

J’y reviendrais à de multiples reprises dans les prochains articles, ne vous inquiétez pas !

A très bientôt.